Les vidéos
Vous abonner GRATUITEMENT à la chaîne youtube livres tv
livres tv

Sérotonine le roman 2019 de Michel Houellebecq Texte intégral chronique ST

La phrase culte des hommes (et des femmes ?) de plus de 55 ans.. culte en 2019 ?

"Sérotonine", un mot qui va devenir estampillé Michel Houellebecq !
Le roman 2019 de Michel Houellebecq est chroniqué dès le 14 décembre par S. Ternoise. En vidéo et texte intégral ici :



Livres TV : "Sérotonine", Michel Houellebecq chronique vidéo


Texte intégral de la chronique de Ternoise :

Sérotonine Michel Houellebecq

« J’ai trop de testostérone et elle manque de sérotonine. Et en fonction de ces excès et ces carences, nos problèmes n’ont rien à voir avec les circonstances personnelles ou familiales, mais avec la composition chimique de nos cerveaux et ovaires, alors Freud, Lacan, Jung, Rogers, vous vous êtes plantés chers amis. Mais je me demande si ça ne serait pas l’inverse, si la vie ne nous aurait pas tellement traumatisés que le cerveau de Rosa a cessé de produire de la sérotonine et que mes ovaires se sont mis à sécréter de la testostérone comme des fous… » (page 28)

Tintintin, battez tambour, quatre ans après "Soumission", Michel Houellebecq revient.
4 janvier 2019, "Sérotonine" sera dans les rayons, un produit estampillé édition Flammarion ayant obtenu des chroniqueurs officiels un silence total jusqu’au 27 décembre 2018 sur le contenu des 347 pages. Ainsi les journalistes adaptent une dépêche de l’AFP, et les chroniqueurs du net brodent sur "Sérotonine" le plus souvent en reprenant une définition médicale de cette « hormone du bonheur ».

Personne pour vous présenter ce roman que j’ai entre les mains « Mais elle est elle aussi allée voir un psychiatre et le médecin lui a expliqué que tout provenait d’un problème de rétention de sérotonine. C'est-à-dire que ma sœur ne possède pas en quantité suffisante la substance qui agit comme neurotransmetteur entre les cellules du cerveau. Ainsi vit-elle maintenant accrochée au Prozac… »

Eh oui buvez, éliminez, Vittel et Prozac vous aident à tenir le coup. Et le reste du corps aussi.

Bientôt vous répéterez la phrase appelée à devenir culte « Si après 55 ans, tu continues à te regarder dans un miroir, t’as forcément une sérotonine au maximum, qui parvient à persuader la matière encore vivace de ton cerveau, que tous les miroirs sont déformants. »

Michel Houellebec l’a promis, il n’accordera aucune interview dans le cadre de la promotion de ce roman, car, et admirons sa lucidité, il reconnaît y balancer le plus souvent des conneries.
Nous inviterions bien Michel Houellebecq au salon du livre de Montcuq en Quercy Blanc du dimanche avant le 15 août mais l’équipe municipale semble parfois prête à sacrifier cet instant irremplaçable pour obtenir le silence de son créateur même dans son activité de chroniqueur Montcuq TV.
Comme ne l’a pas écrit Michel Houellebecq « Montcuq, la démocratie, c’est ferme ta gueule ? » Car si Soumission se déroule dans une partie de notre département, il s’est arrêté à Martel.

Bref, ne cherchez pas début janvier ces extraits dans "Sérotonine" de Michel Houellebecq. La page 28, c’est celle d’une romancière, dont le titre contenait « prozac », et qui, dans un de ses récents livres semble peu aimable avec notre icône « Il était vraiment laid. Pas répugnant – ce n’est pas un Michel Houellebecq, pour être claire. » Page 111. Et page 126 : « j’étais complètement à sa merci, dopée par toute l’ocytocine, la dopamine et la sérotonine que j’avais sécrétées pendant l’orgasme – en plus de l’alcool. »
Ces extraits peuvent néanmoins nous laisser imaginer que le prochain roman de Michel Houellebecq contiendra du sexe et de l’alcool. Boire et baiser !

Quant à cette chronique, elle vous invite à découvrir le nom de la romancière européenne, plus jeune que Michel Houellebecq…

Le 14 décembre 2018 - Auteur : Stéphane Ternoise




Réagissez avec des mots



Voir sujet précédent du forum